Jet Lag

Le Jet Lag, aussi appelé décalage horaire, est cette fâcheuse tendance de votre corps à ne pas suivre quand vous voyagez loin et que vous traversez plusieurs zones de fuseaux horaires.  Troubles du sommeil, sautes d’humeur, fatigue : votre horloge biologique se dérègle et vous aller mettre plusieurs jours à vous en remettre. Le corps a besoin de :

  • deux jours pour recaler le cycle du sommeil suite à 6h de décalage horaire,
  • une semaine pour recaler la température
  • trois semaines pour recaler certaines hormones

Mauvaise nouvelle : même si les personnes dites du soir ou, faible dormeur résistent mieux, le décalage horaire touche en moyenne 3 personnes sur 4, vous n’y échapperez pas.

La première chose à savoir est que vous serez plus touché si vous allez à l’Est qu’à l’Ouest. En “avançant” dans le temps, vers l’Est, vous serez plus sensible au dérèglement de votre corps. Au contraire, vers l’Ouest, vous suivez le soleil, il vous sera plus facile de vous endormir.

Dans l’idéal, il faudrait que vous ayez plusieurs jours disponibles, avant votre départ et également sur place, à l’aller comme au retour pour laisser à votre corps le temps de s’habituer. Oui, mais ce n’est pas toujours le cas ! Alors, que faire pour  limiter l’effet du décalage horaire sur votre séjour?
La première question à vous poser est : Est-ce que vous restez assez longtemps sur place pour demander à votre corps de s’habituer à ce nouveau rythme ?
En effet, si vous ne restez sur place que 2 ou 3 jours, il est inutile de forcer votre corps à s’habituer, a peine ce sera fait, qu’il faudra faire marche arrière.

Si vous allez vers l’Est, pour plus de 3 jours, voici donc la marche à suivre.

Avant le vol
Quelques jours avant le départ, essayez de vous habituer légèrement en avançant (pour l’Est) ou retardant (pour l’Ouest) votre nuit d’une heure ou deux; selon votre destination. Pour l’Asie, il s’agira donc de vous coucher et vous lever plus tôt.
L’idéal est de manger léger avant de partir de chez soi et d’accompagner le repas de beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation pendant le vol

Pendant le vol
Dès votre embarquement, changez l’heure de votre montre pour vous mettre à l’heure de votre destination, cela vous aidera à savoir si vous devriez être entrain de dormir ou au contraire lutter contre le sommeil
Si c’est un vol de nuit, essayez de dormir durant tout le vol, prévenez les hôtesses que vous ne souhaitez pas être réveillé pour les repas (hors collation avant l’arrivée). Pour un vol de jour, faites une sieste. (N’hésitez pas à utiliser les masques, oreiller gonflable etc.)

Après le vol
Dans l’idéal, votre vol devrait arrivé en Asie en début de soirée, cela permet d’aller vous coucher rapidement à l’arrivée après un repas idéalement protéiné. On se reveille frais et dispo, pret à attaquer la première journée.
Exposez-vous le plus possible à la lumière du jour, cela permet de “recaler” l’organisme progressivement. Et surtout, forcez-vous à rester éveiller la journée, limitez les siestes.

De retour à la maison
Encore une fois, dans un monde idéal, il faudrait disposer d’un jour ou deux pour se remettre à l’heure avant d’aller travailler. Mais on ne va pas se priver de deux jours de voyages pour avoir le temps de se remettre à l’heure.
Si vous rentrez d’Asie, la lumière puissante du matin est également à éviter pour que votre corps ne se réveille pas trop tôt et que vous teniez la journée.
Dernière astuce : faire du sport pour se recaler facilement.

 

 

Je vais donc essayer de mettre en pratique ces bons conseils, et je vous ferai un petit bilan à mon retour. Histoire de voir si ces conseils fonctionnent !

 

L’image qui illustre cet article vient de Getty Images, elle a été photographiée par michele lugaresi / E+.

Leave a Reply

Your email address will not be published.