S’expatrier en Angleterre en 2014

S’expatrier aux Royaume-Uni – vivre à Londres

Comme de  nombreux d’entre vous le savent, à peine rentrée de mes vacances à Taiwan, j’ai  décroché un job à Londres. Sur le papier c’est bien, mais avec ça arrive tout un tas de questions et de démarches à effectuer très rapidement sur comment s’expatrier. Je mettrai à jour régulièrement cette page avec les différentes étapes et démarches que j’effectuerai.

  1. Partir de Paris

      1. Se déclarer comme Français résidant à l’étranger

    <

    1. Organiser son déménagement …

    Pour organiser un déménagement a l’étranger, il faut tout d’abord savoir la quantité d’affaire que vous souhaitez prendre avec vous. Si, comme mOsieur, vous avez habitude de vivre dans une valise, votre déménagement sera très simple : réserver votre aller simple en eurostar ou en covoiturage et le tour est joue.
    Si, au contraire, comme moi, vous avez vraiment besoin de déménager une maison, avec des meubles et tout et tout, et bien, cela va être un peu plus complique (surtout si comme moi, vous cherchez à organiser cela alors que vous travaillez déjà à Londres !). Dans ce cas, la première chose à faire est d’évaluer le volume de vos affaires : nombre de meubles, de cartons et d’appareils ménagés, en n’oubliant aucune pièce. Cette évaluation vous servira que vous choisissiez de faire appel a des professionnels ou que vous choisissiez de louer un camion et de faire votre déménagement vous même. Personnellement, j’ai renonce a passer par des professionnels a cause du coût (compter entre 700 et 900 euros selon les différents prestataires). Nous avons donc choisis de faire le déménagement en camion mais cela n’a pas été un aventure de tous repos. Sachez qu’il est très difficile de louer un véhicule d’un cote de la manche et de le retourner de l’autre cote. En effet, comme ces anglais mettent un point d’honneur a ne rien faire comme le reste du continent et qu’ils roulent a gauche, un camion ayant le volant a droite aura de très faible probabilité d’être relouer une fois sur place. Ainsi, les locations de véhicules préfèrent grandement que vous fassiez l’aller-retour ou vous le font payer très cher ! Une autre difficulté que vous avons eu est le fait qu’il n’est pas possible de louer des véhicules de grande taille avant 25 ans pour des raisons d’assurance principalement. Nous avons donc finalement demander a un ami de plus de 25 ans, s’il voulait venir passer un week-end gratuitement a Londres (a la condition qu’il loue et conduise le camion ! Merci Thibault).
    Avant de quitter définitivement Paris, ne pas oublier de : faire l’état des lieux de sortie de votre logement précédant, résilier internet (un peu avant le déménagement car vous aurez besoin de renvoyer les décodeurs si vous ne voulez pas payer près de 200euros de frais), GDF et EDF.

    1. … avec un Chat

    Même si je ne l’ai que très peu mentionnée dans ce blog, j’ai un chat depuis deux ans maintenant que je ne perdrai pour rien au monde. Lors de mes nombreux voyages, soit je la prends avec moi, soit j’ai quelques Taties à qui je vais confiance pour prendre soin d’elle autour de moi (Gourmandiseuse, si tu passes par-là <3 ).

    Bien que la loi aie été assouplie en 2012, il reste assez compliqué, et assez coûteux, d’emmener son chat de l’autre côté de la manche pour les personnes n’ayant pas de véhicule. Votre animal de compagnie doit être identifié électriquement (un tatouage n’est pas suffisant, il faut que l’animal soit porteur d’une puce électronique – environ 50€), soit vacciné contre la rage depuis au moins 21 jours (pas besoin de faire de prise de sang), ait son propre passeport (délivré également par votre vétérinaire – 20€), j’en ai profité pour faire les rappels annuels de vaccins (tous les vaccins m’ont coûté en tout 50€)et il faut également un certificat médical de bonne santé de la part de votre vétérinaire délivré 2 à 4 jours avant le voyage (en général gratuit mais j’en ai profité pour la faire vermifuger et lui faire couper les griffes – 15€)

    Une fois que vous avez effectué toutes ces démarches, il va falloir que vous vous penchiez sur le mode de transport de votre animal. Sachez tout de suite, qu’en dehors des chiens d’assistance, les animaux ne sont pas autorisés à bord de l’Eurostar. Vous ne pouvez donc pas envisagez le train pour emmener votre compagnon au Royaume-Uni. Je vous conseille de consulter ces documents (ici et ici) qui vous expliquent quelles sont les compagnies de transport autorisées par routes. De ma propre expérience, si vous êtes un piéton, et que vous essayer de faire Paris-Londres avec votre animal, le plus simple est de prendre un covoiturage (covoiturage.fr) avec un conducteur compréhensif, qui accepte les animaux, à partir du moment où vous avez respecté toutes les dém ” />rches. Vous pourrez alors emprunter soit un ferry soit l’Eurotunnel. En tant que piéton, seul Dieppe – New est possible. Il vous faudra alors prendre le train tout d’abord jusqu’à Dieppe (ne pas oublier le billet pour le chat à 7€), puis le ferry, puis un train de XX à Londres. Sachez enfin que des compagnies privées peuvent se charger de l’immigration de votre animal au Royaume-Uni à votre place si vous  avez déjà réglée les démarches chez le vétérinaire. Le service coûte entre 500€ et 1000€ pour une prise en charge de l’animal “de porte-à-porte” selon que vous voyagez avec votre animal, que vous ayez déjà une caisse de transport homologuées, et de votre flexibilité sur la date du voyage.

    Personnellement, j’ai donc choisi le covoiturage. La personne qui a accepté de me prendre en covoiturage m’a demandé de réserver deux sièges pour le confort de tous, et m’a également fait payer les 20£ de surtaxe pour l’euro tunnel.

    Mais ça y est mon chat est enfin avec moi a Londres! Si vous avez pas bien compris et que vous voulez un récapitulatif, cliquez ici.

    1. Arriver à Londres

      1. Passeport / Visa ?

    En tant que ressortissant européen, vous n’avez pas besoin de votre passeport, une carte d’identité fera l’affaire. Cependant, si vous avez un passeport je vous conseille de l’emporter avec vous, cela facilitera grandement vos démarches car tous les étrangers fournissent un passeport et les procédures sont standardisées. Aucun visa n’est requis pour les résidents Européens. Vous pouvez vous rendre aux UK librement et n’aurez pas besoin de visa pour travailler. Cependant, pour payer vos impôts, aller chez le médecin, vous aurez besoin d’un National Insurance Number.

    1. Le National Insurance Number (NIN)

    De ce que j’en ai compris, ce NIN est l’équivalent du numéro de sécurité sociale français.  Il est indispensable pour travailler au Royaume-Uni. Pour l’obtenir vous aurez besoin tout d’abord d’appeler ce numéro : (trouver le numéro) afin de prendre rendez-vous dans un Job Center (équivalent de nos Pôle Emploi). Vous recevrez ensuite une convocation à un entretien dans un Job Center près de votre domicile. Je vous conseille d’arriver à l’heure car il y aura beaucoup de monde et ils n’essaieront de vous appeler qu’une seule fois, vous n’êtes plus en France, après tout. Cet entretien sera assez rapide et à pour but de vous enregistrer sur le territoire en quelque sorte (vérifier qui vous êtes, que vous avez le droit de travailler, savoir où vous vivez). Si comme moi, en y allant, vous avez déjà un job, il vous suffit d’apport votre passeport et votre contrat et tout ira très vite. Si vous n’avez pas encore d’emploi, l’entretien durera un peu plus longtemps car ils vous demanderont vos compétences et essaierons de vous aider dans votre démarche de recherche d’emploi. A la fin de votre rendez-vous, ils vous informent que outre dossier va ainsi être traite par le service administratif et vous recevrez votre NIN par la poste sous 4 semaines. N’oubliez pas de transmettre ce numéro à votre employeur et à votre banque.

    1. Ouvrir un compte en banque

    Tiens, tant qu’on en parle. La banque. Vous allez certainement ouvrir un compte en banque en monnaie locale (oui, hourra, les anglais ne sont pas à l’euro mais à la livre sterling £). Pour ouvrir votre compte en banque, vous aurez besoin de prouver votre identité (passeport + Carte d’identité si vous pouvez), votre domicile (comme en France, justificatif de la personne qui vous héberge avec une attestation d’hébergement fonctionne très bien). Personnellement j’ai choisi HSBC. Pour tout vous dire je ne sais pas si je les choisirai encore maintenant que je sais à quel point ils sont fou des mots de passe. Vous êtes sûre que votre argent est en sécurité, c’est tellement compliqué d’accéder au solde de votre compte en ligne, tant de mot de passe que même la fonction “récupération de mot de passe” est compliquée.

    1. Obtenir un logement

    A Londres, l’immobilier est très cher, que ce soit à l’achat comme à la location. Alors, il est très commun que les jeunes actifs (et moins jeunes) vivent en collocation. Vous trouverez certainement beaucoup d’annonces de chambre à louer au sein d’une grande collocation (souvent 5 ou 6 personnes).

    1. Prendre un numéro de téléphone anglais et conserver son numéro Français pour mois de 20€/mois en tout.

    Pour ce qui est du téléphone portable, vous voudrez rapidement avoir un numéro local. Si vous choisissez un abonnement dans l’un des opérateurs en arrivant, sachez qu’ils vous demanderons probablement de payer comptant 6 à 12 mois de votre abonnement s’ils ne sont pas capable de faire un “background check” de plus de 6 mois. De plus, sachez que la Loi Chatelle n’existe pas ici, vous vous engagez pour 2 ans avec la plupart des abonnements et vous ne pouvez pas partir avant la fin de cet engagement. Personnellement, j’ai opté pour l’opérateur vituel Giff Gaff. Bon, je sais, le nom est un peu étrange mais pour 12£ par mois, j’ai illimité internet, SMS, appel vers les autres numéros GiffGaff et 250 minutes vers des numéros anglais. Et ce, sans engagement. Pour en savoir plus sur giffgaff, cliquez ici.

    Si comme moi, vous êtes un peu sentimentale et attachée à votre tout premier numéro de téléphone portable, vous ne voudrez certainement pas perdre votre numéro de téléphone français. J’ai exploré plusieurs options et les moins chères sont certainement Free (avec leur forfait à 2€/mois sans engagement) et B&You (avec leur forfait à 3,99€/mois sans engagement). Seule bémol pour le forfait de Free, vous n’aurez pas de réseau dès que vous passerez la frontière car il n’y a pas de roaming. Cela veut donc dire que personne ne pourra vous joindre sur votre téléphone français quand vous serez en Angleterre mais une fois en France, tout fonctionnera normalement.

    Bienvenus

Leave a Reply

Your email address will not be published.