Le jour des coquelicots

Bien que je n’ai pas encore visité la Tour de Londres, je suis allée voir l’exposition de coquelicots (des « Poppies » comme ils disent ici) qui s’y trouvaient jusqu’au 11/11.

En effet, à l’instar du bleuet de France, outre manche c’est le coquelicot (Poppy, comme ils disent ici) qui est associé aux souvenirs des combattants et plus particulièrement aux combattants de la Première Guerre Mondiale.

Un poppy en papier, porté en Angleterre de fin octobre jusqu’au 11 novembre. Sources : wikipedia

Cette année, pour marquer la commémoration du centenaire du début de la Première Guerre Mondiale, la ville de Londres a décidé de créer un projet appelé « La tour de Londres se rappelle – Première Guerre Mondiale » (oui, tout est dans le titre), 888,246 coquelicot en céramique ont ainsi été créée et planté autour de la tour de Londres pour symboliser chacun des soldats anglais tombés lors de la Grande Guerre.

Créés par les artistes Paul Cummins et Tom Pipier, les coquelicots étaient installés entre le 5 août et le 11 Novembre et les anglais pouvaient acheter un coquelicot, qui leur a été envoyé par la poste une fois l’exposition démontée, le 11 Novembre.

Ci-dessous, une vidéo du Telegraph qui vous montre les coquelicots.

Alors, je n’ai pas encore une l’occasion de visiter la Tour de Londres car l’entrée est assez chère (près de 20£) et que lors de l’exposition il y avait beaucoup trop d’attente.

J’attends donc un charitable visiteur passionné par les fortifications moyenâgeuses transformées en prison puis en musée pour y aller faire un tour avec moi ! (A bon entendeur….)

J’espère que la prochaine fois que vous irez à Londres en novembre, vous ne vous étonnerez plus de voir autant de coquelicots aux boutonnières ou sur les avants des taxis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.