Edimbourg lieu de naissance d’Harry Potter

Comme de nombreux d’entre vous le savent, je suis de la génération qui a grandi avec Harry Potter. Cependant, en décidant d’aller explorer la capitale Écossaise, je ne pensais pas tomber sur tant d’anecdotes autour du célèbre sorcier.

Tout commença en fait ici, à Édimbourg, puisque c’est l’endroit où J. K. Rowling a fini d’écrire le premier tome de la série. Même si l’auteure a toujours nié avoir trouvé l’inspiration dans la ville, certains points communs feront s’en interrogés plus d’un sur le véritable rôle d’Édimbourg dans la saga du jeune sorcier.

Il y a « The Elephant House », le café où elle passa de longues heures à écrire le roman.

Il y a aussi, dans le Scottish National Museum, d’anciennes pièces d’échec vikings (que vous pouvez voir plus bas) qui rappellent étrangement les pièces d’échecs avec lesquelles jouent les sorciers dans les adaptations cinématographiques.

Notre guide nous a également mentionné, dans le même cimetière où est enterré Bobby, qu’il y a des tombes portant le nom par exemple de Tomas Riddell, étrangement proche du nom de Tom Riddle, le nom anglais de Voldemort (Tom Jedusor en français). Il est connu que les auteurs se baladent dans les cimetières pour trouver des noms à leur personnage, tout en les modifiant légèrement pour que tout ressemblance soit fortuite. Il n’y a malheureusement que l’intéressée qui est vraiment capable de dire si cette tombe a inspiré le nom du plus grand méchant sorcier de l’histoire.

Enfin, dernier élément qui peut paraître comme source d’inspiration pour Harry Potter est le collège que vous voyez encore une fois un peu plus bas dans cet article. Ce collège privé  d’Edimbourg accueille de nos jours des élèves plutôt favorisés, ainsi que quelques orphelins qui ont la chance de bénéficier de bourses. Il nous a également été rapporté que, les quatre tours que vous pouvez observer sur la photo correspondent à une division en quatre de l’école, un peu comme les quatre Maisons de Poudlard. Encore une fois, que ce soit la véritable source d’inspiration ou simple coïncidence, seule J.K. Rowling le sait mais cela peut donner une intéressante visite aux nombreux fans du jeune sorcier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.