Quand une voyageuse se marie… 3 fois!

Cette année 2016 a été pleine en émotions pour votre voyageuse : je me suis mariée ! Mais comme vous devez commencer à le savoir, les choses ne sont jamais aussi simples qu’elles y paraissent avec moi.

Je me suis donc mariée en 2016, oui mais 3 fois ! Je vous rassure, c’est 3 mariages avec le même homme, sinon où serait l’intérêt ?

Mais en commençant une relation entre une Française et un Taïwanais-canadien, il fallait s’attendre à de petites complications. Pour ne laisser de côté personne, nous nous sommes mariés civilement à Londres, avec une cérémonie païenne en France, et avec un dîner à Taïwan. Nous sommes ensuite partis pour 8 jours de voyage de noce bien mérités avec toute l’organisation demandée par ces événements ! Malheureusement, nous n’avons pas eu 3 lunes de miel.

Pour retrouver plus de détails sur chacun des mariages, c’est ici, pour la lune de miel, c’est là.

Pour être franche avec vous, nous sommes ravis d’avoir eu l’opportunité de célébrer notre mariage avec nos proches. Mais plusieurs mariages à organiser, cela peut vite se résumer en une grosse migraine. Si c’était à refaire, je pense qu’on essayerait de rapprocher au plus possible les 3 événements pour condenser les efforts de planning.

Ce que j’en ai retiré:

  • un mari ( – lao gong en chinois) – rien n’aurait pu me rendre plus heureuse que d’être mariée à Yu-Jen. Me rappeler à chaque occasion que quoiqu’il arrive, même si cela ne se déroulait pas parfaitement, j’aurais toujours YJ, a été d’une grande aide pour garder la tête froide.
  • la réputation d’être un tyran de l’organisation dans toute ma famille, et belle-famille.
  • 3 tenues différentes ! Un jumpsuit, une robe blanche et une robe rouge !
  • L’opportunité de faire visiter un peu de la France à mes beaux-parents et ma belle-soeur; et de faire découvrir Taïwan à la famille et aux amis proches (rendez-vous compte que même mon grand-père a fait le voyage pour l’occasion!) – je leur ai concocté un programme sympa, je vous en parlerai bientôt.
  • De nombreuses photos et vidéo à regarder en boucle pour nous rappeler ces journées passées trop vite.

Ce dont je me serais passé :

  • Le troisième mariage, plus de 3 mois après les deux autres. Pour moi c’était le stretch de trop. Je pense qu’il aurait fallu les organiser soit sur deux années différentes – pour avoir une vraie coupure – soit sur deux/trois semaines – pour tout organiser d’un coup et “en être débarrassé”. Devoir se remettre dans le planning après avoir finis deux mariages n’était pas l’idéal.
  • Un DJ moyen en France. Ceci n’est pas à proprement parlé de la faute du prestataire, mais c’est notre manque de conversation avec eux en amont. Du coup, les musiques prévues n’étaient pas les meilleures pour notre audience de jeune 25-50 ans internationaux.
  • Et là, ça fait 20 minutes que je cherche une autre idée, mais non, y’a pas.

Le plus gros challenge a certainement été d’essayer d’intègrer au mieux les deux cultures a chaque mariage, pour que tout le monde, nous, la famille et les amis y trouvent leur compte. Un challenge qui n’est pas près de s’arrêter pour nous !

Leave a Reply

Your email address will not be published.